Black Friday (chronique du confinement #24)

En Belgique, le gouvernement a choisi le jour du Black Friday pour annoncer une volée de nouvelles mesures sanitaires pour lutter contre la recrudescence de la pandémie de COVID-19. Alors que la population se ruait dans les magasins appâtés par les promos mirobolantes, les ministres et les experts demandaient aux Belges de faire preuve de prudence et de modération. Ce n’est pas une blague belge.

Black Friday : sur le parking du SPAR Grivegnée (photo noir et blanc)

Vers une nouvelle vague ?

J’espérais laisser s’envoler le masque et laisser derrière moi les chroniques du confinement. Dans la dernière chronique, nous parlions de trolls et de réseaux sociaux, de colère et de fatigue. Avant de tenter de vivre normalement, de faire des projets pour le monde d’après, d’oublier les chiffres angoissants et les théories du complot.

Les intempéries ont fait diversion. Puis, les inondations ont détourné notre regard du coronavirus. Mais tapi dans l’ombre, le virus n’avait pas dit son dernier mot. Nous voici aux portes de l’hiver, à l’aube des fêtes de fin d’années, avec la menace d’une nouvelle vague.

Black Friday : mystère sur le parking du SPAR Grivegnée (photo noir et blanc)

Des photos improvisées

Je l’avoue, cette série de photos est improvisée, inspirée à la fois par la situation sanitaire, la météo et l’actualité.

Cette semaine, en allant à la pharmacie, j’ai traversé le parking du supermarché local, dans ce quartier calme de Grivegnée (Liège, Belgique). Il n’était pas si tard, à peine 18h. Mais en novembre, la nuit tombe si tôt. Et la météo était sinistre, froide, brumeuse, humide. Exactement le genre d’atmosphère qui m’inspire.

Black Friday : mystère rue Fraischamps à Grivegnée (photo noir et blanc)

J’ai pris ces quelques images sur le chemin, avec mon iPhone, tout en pestant de ne pas avoir pris d’appareil photo. Le parking si peu photogénique, si banal, devient tout à coup un lieu étrange et mystérieux.

Black Friday : mystère en banlieue à Grivegnée (Liège)- photo noir et blanc

Je ne faisais pas trop confiance au capteur du téléphone pour retranscrire ces conditions de lumière difficiles. Pourtant le petit capteur de l’iPhone ne s’en est pas mal tiré. Au développement, avec la nouvelle version de Lightroom pour iPad, j’ai constaté que l’ambiance de cette sinistre soirée brumeuse était bien là. Très vite le noir et blanc s’est imposé, pour renforcer l’impression d’étrangeté ressentie.

Black Friday : mystère et brume à Grivegnée (Liège)- photo noir et blanc

Black Friday

Le Black Friday est synonyme de grande fête discount de la consommation. D’une frénésie d’achats compulsifs. De foules qui se ruent dans les magasins pour des promotions illusoires.

C’est un jour où j’ai envie de rester chez moi. De fuir les bouchons et la foule. C’est ainsi que cette série de photos à l’atmosphère sombre, calme et mystérieuse a trouvé son titre. Dans le décalage entre la réalité et mon imagination.

Black Friday : lumières mystérieuses en banlieue à Grivegnée (Liège)- photo noir et blanc

Je termine cette chronique et la série photo avec cette image « ratée », qui est pourtant la plus mystérieuse et la plus fascinante de toutes. Le flash de l’iPhone s’est déclenché faisant apparaître ces lumières fantomatiques et irréelles.

Et vous, que vous inspire le Black Friday ? Des achats ou des photos ?

8 commentaires sur “Black Friday (chronique du confinement #24)

Ajouter un commentaire

  1. Bonjour,
    Merci pour cette chronique et ces très beaux clichés. Beaux mais inquiétants effectivement. Je me mets à la place du photographe et n’ai qu’une envie, me retourner pour m’assurer qu’une créature n’est pas tapie dans l’ombre prête à surgir. Brrrrrrrr !
    Pour ce qui est du Black Friday, je vous avoue y être complètement imperméable. Tout ce qui est synonyme de ruée, de foule, de frénésie et d’attroupement me fait fuir dans le sens inverse de la circulation !
    Qui plus est, cela m’inspire la même chose que les soldes : une occasion pour « refourguer » les invendus ou invendables, pour attirer le consommateur et lui vendre au final ce qui n’est jamais soldé…
    Vous devez vous dire « mais quelle vieille rabat-joie frustrée, celle-là ! », hummmm… peut-être mais du coup pendant que je ne suis pas dans l’attroupement, je peux prendre moi aussi de belles photos !
    Belle journée à vous

    Aimé par 4 personnes

  2. J’apprécie beaucoup ces clichés en noir et blanc. Moi non plus, pas très rassurée la nuit dans la rue ! Mais on ressent bien la sinistrose malgré les lampadaires.
    Pour ce qui est du Black Friday, je déteste aussi ces appâts marketing (comme Halloween ) qui ne sont pas de chez nous. Je fuis aussi la foule et les attroupements…
    Oui, on se faisait également une idée d’éclaircie dans cette période virale dont on n’arrive pas à se défaire… Protégeons nous et essayons de garder le moral pour passer de bonnes fêtes de fin d’année (même si pas tout à fait joyeuses). 🌞

    Aimé par 2 personnes

    1. Je préfère largement Halloween au Black Friday. Il y a un côté « grand guignol » qui m’amuse. C’est une des périodes les plus sombres de l’année, mais il faut garder le cap : la lumière revient toujours !

      Aimé par 1 personne

  3. Le black friday m’inspire de la frénésie d’achat mais j’avoue avoir bénéficie de promos intéressantes sur des choses que j’avais repéré. 😐
    J’aime bien l’ambiance de tes photos, c’est mystérieux et un peu glauque selon certaines. 🙂

    J’aime

Répondre à vanadze17 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :