Batman et la guerre en Ukraine

Comment la coïncidence de la sortie de The Batman avec le début de la guerre en Ukraine a bouleversé ma créativité.

Dessiner la guerre en Ukraine

Le début de la guerre en Ukraine a bousculé mon planning créatif. Jusqu’au bout, ma part optimiste et pacifiste espérait une résolution diplomatique au conflit entre la Russie et l’Ukraine. Mais Vladimir Poutine, les idéalistes, il les emprisonne ou les empoisonne.

L’annonce de l’invasion m’a pris par surprise et m’a dévasté, choqué, vidé. Dans cet état d’esprit, il m’était impossible de poursuivre comme si de rien n’était les illustrations et les projets sur lesquels je travaillais. J’avais besoin de dessiner sur ce sujet qui m’angoissait et qui me dépassait.

En 2020, au début du confinement, j’expliquais dans l’article 7 bonnes raisons d’apprendre à dessiner les vertus relaxantes du dessin, qui permettent de désamorcer les situations de crise et d’apaiser les angoisses.

J’avais besoin (et envie) de dessiner, et pourtant l’inspiration se dérobait. Pour sortir de cette impasse créative, j’ai d’abord fouillé dans mes archives. En 2014, j’avais commencé un projet entre l’illustration et la BD qui évoquait le syndrome post-traumatique d’un aviateur confronté aux horreurs de la guerre. 

Guerre intérieure : illustration sur les effets post-traumatiques de la guerre

C’était un travail très personnel, qui me tenait à coeur, que peu de monde avait vu, et qui était né sur fond de tensions entre l’Ukraine et la Russie. J’ai scanné un des dessins, je l’ai mis en couleur et je l’ai posté sur les réseaux sociaux.

Cette publication a brisé mon blocage créatif. J’ai dessiné Vladimir Poutine, en plusieurs variantes. Et d’autres idées ont commencé à naître en même temps que la résistance s’organisait en Ukraine.

The Batman

Hasard du calendrier, c’est à ce moment-là qu’est sorti le film The Batman de Matt Reeves sur les écrans du monde entier (sauf la Russie). Ce retour du superhéros emblématique était très attendu, après plusieurs retards et reports causés par la pandémie.

A première vue, le rapport entre ce blockbuster hollywoodien à grand spectacle et la guerre en Ukraine paraît incongru, voire indécent. Pourtant, le film est d’une noirceur, d’une brutalité rarement vue dans ce genre de production. Cette longue descente de près de trois heures dans les enfers d’une ville corrompue par le crime est tout à fait raccord avec l’humeur du moment.

Avant même d’avoir vu le film, j’ai imaginé un mashup entre le Joker et Poutine.

Zelensky, de rigolo à (super)héros

Ce dessin appelait une contrepartie évidente : Volodymyr Zelensky, le rigolo devenu héros, en Bruce Wayne/Batman. J’imaginais une courte vidéo, où Kiev aurait remplacé Gotham et où s’opposeraient mes mashups de Poutine et Zelensky.

Une série de contretemps et de doutes ont repoussé la création de la vidéo. Le portrait de Zelensky a pris plus de temps que prévu. J’ai d’abord dessiné la version 2022 de Batman, qui a troqué les collants moulants contre une armure guerrière (pour cacher le manque de carrure de Robert Pattinson, diront les mauvaises langues).

The Batman (version 2022) - dessin Procreate
The Batman (version Robert Pattinson)

Le dessin a été réalisé avec Procreate à partir d’une rapide esquisse sur papier.

Puis, toujours avec Procreate, j’ai dessiné un portrait rapide de Zelensky, dans une Kiev dévastée, dans la même gamme de couleur que le dessin de Batman.

Volodymyr Zelensky dans Kiev assiégée - dessin Procreate
Volodymyr Zelensky (portrait apocalyptique)

J’ai travaillé à partir de ces deux dessins pour créer l’illustration finale, sur Illustrator. Mon idée initiale était de simplement et rapidement vectoriser les dessins, mais en cours de route j’ai pris pas mal de libertés par rapport aux modèles.

Portrait de Volodymyr Zelensky en Batman - illustration vectorielle

Ces dessins sont toujours une sorte de work in progress. J’ai actuellement abandonné l’idée d’animer ces dessins en vidéo. A l’heure où j’écris ses lignes, la situation est incertaine. La guerre s’enlise. Ce conflit pas si lointain impacte notre vie quotidienne. L’angoisse n’a pas disparu. Je voudrais pouvoir oublier la guerre, célébrer la paix. En attendant, je continuerai à dessiner sur le sujet.

Une première version de cet article a été publiée sous forme de newsletter sur Partager.io. Un nouveau service qui permet de créer facilement sa newsletter.

3 commentaires sur “Batman et la guerre en Ukraine

Ajouter un commentaire

  1. Bravo pour tout ce « work in progress », très représentatif. Je pense que pouvoir créer en ces temps-ci est valorisant pour nous aider à surmonter (plus ou moins) toutes ces épreuves depuis deux ans… De mon côté, depuis la pandémie, ma créativité est quasi nulle.
    La situation est angoissante malgré tout et on aimerait bien que tout cela cesse ! Avec une pensée pour les Ukrainiens.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :