Chefs-d’oeuvre de l’art coquin : le Cabinet secret de Pompéi

Lors de notre visite du Musée archéologique de Naples, nous avons traversé rapidement le fameux Cabinet secret où sont rassemblés les oeuvres érotiques découvertes à Pompéi. J’avais envie de m’attarder un peu sur cette collection étonnante, pour un nouvel article sur les chefs-d’oeuvre de l’art coquin.

Rappelez-vous de ce premier article qui présentait des oeuvres d’art plutôt coquines. Des peintures, sculptures et dessins érotiques, suggestifs ou équivoques glanées au cours de mes visites dans différents musées européens.

Le Cabinet secret

Poterie grecque à scène érotique, Cabinet secret, Musée archéologique de Naples

Le cabinet secret a longtemps été vraiment caché. Considérées comme obscènes ou pornographiques, les Bourbons et la monarchie italienne ont longtemps empêché le public de voir ces oeuvres érotiques découverts à Pompéi et à Herculanum au 18e siècle. Sous Mussolini, il fallait une demande expresse auprès du ministère de la Culture pour le visiter. Depuis 2000, vous pouvez y accéder librement. Un panneau en déconseille l’accès aux enfants de moins de 14 ans, mais quand nous l’avons visité, aucun garde n’était là pour vérifier l’âge des visiteurs.

Qu’y a-t-il de si terrible dans ce sulfureux cabinet pour que la censure se soit à ce point déchaînée ? La collection rassemble différentes oeuvres trouvées à Pompéi et Herculanum. Des peintures, des sculptures, des objets, des phallus de pierre. Une grande diversité de pièces de tailles, de natures et de finalités différentes.

 La visite du Cabinet secret se trouve à environ 2 min dans la vidéo sur le Musée archéologique de Naples.

Les fresques érotiques

Les fresques exposées décoraient des lupanars et des villas. Quelle était leur fonction ? Les archéologues et les historiens ne sont pas toujours d’accord, mais il y a une certitude : la qualité esthétique de ces peintures. Ces fresques ne sont pas de la même taille, on le voit bien dans la vidéo. Certaines sont vraiment minuscules. D’autres (comme le Priape au sexe gigantesque) sont plus imposantes. Certaines sont rapidement esquissées, d’autres sont très détaillées. Toutes démontrent le talent des peintres de Pompéi.

Fresque érotique de Pompéi (couple faisant l'amour) au Musée archéologique de Naples
Fresque de très petit format

Fresque érotique de Pompéi (couplent pleine étreinte) au Musée archéologique de Naples

A côté de peintures intimistes, surprenant des couples en pleine étreinte amoureuse, vous trouvez des scènes plus étranges, sans doutes inspirées de scènes mythologiques.

Fresque érotique de Pompéi (scène mythologique ?) au Musée archéologique de Naples

Fresque érotique de Pompéi (scène mythologique ?) au Musée archéologique de Naples

Priape (fresque érotique de Pompéi (cabinet secret du Musée archéologique de Naples))
Priape et son pénis démesuré

Des phallus porte-bonheur

On a retrouvé à Pompéi et à Herculanum, de nombreuses représentations de phallus. A l’époque romaine, ces sexes en érections n’étaient pas considérés comme obscènes. Bien au contraire, c’étaient des symboles de fertilité porte-bonheur.

Phallus en pierre aux murs du cabinet secret de Naples
Phallus en pierre sur les murs

On en trouve de toutes les formes et de toutes les tailles, des monumentaux comme des miniscules, dans les rues et au sein des foyers.

Amulette phallique en bronze de Pompéi au Musée archéologique national de Naples
Amulettes en bronze
Lampes en forme de satyres (Pompéi) au Musée archéologique national de Naples
Lampes en forme de satyres

Petite statuette en bronze de Pompéi, Cabinet secret au Musée archéologique de Naples

Un brasero satyrique

Une des plus belles pièces de la collection est ce brasero en bronze dont les pieds sont des satyres ithyphalliques (un mot bien savant pour dire « en érection »).

Brasero de Pompéi (Cabinet secret, Musée archéologique de Naples)

Ce brasero est assez amusant. Il démontre aussi une grande maîtrise du sculpteur. Admirez la finesse des détails de ces trois satyres.

Brasero de Pompéi, détail des satyres(Cabinet secret, Musée archéologique de Naples)
Détail des pieds

Sculptures et bas-reliefs

Fontaine (Cabinet secret, Musée archéologique de Naples)

Ce pilier hermaïque est une autre pièce assez amusante du Cabinet secret, avec sa tête barbue et son pénis en érection. Ces piliers étaient des bornes militaires qui servaient aussi aux sacrifices à Priape.

Détail de la Fontaine (Cabinet secret, Musée archéologique de Naples)

Ces différentes oeuvres sculptées témoignent de la précision et de l’attention aux détails des sculpteurs de Pompéi.

Fragment de bas-relief érotique de Pompéi au Musée archéologique de Naples
Fragment de bas-relief érotique en marbre

Bas-relief érotique de Pompéi au Musée archéologique de Naples

L’oeuvre la plus dérangeante.

L’oeuvre la plus dérangeante est peut-être cette sculpture de Pan s’accouplant avec une chèvre, découverte dans la Villa des Papyrus à Herculanum. Vous en trouverez deux exemplaires au Musée archéologique. L’un figure dans le Cabinet secret. Le deuxième est exposé bien en évidence parmi les autres sculptures de la Villa des Papyrus.

Pan s'accouplant avec une chèvre, sculpture d'Herculanum au Musée archéologique de Naples

La réalisation de ce marbre est magnifique, mais le sujet est bien plus délicat. Elle a d’ailleurs fait scandale lors d’une exposition à Londres en 2013.

Autour du Cabinet secret

Faune endormi (détail), Musée archéologique de Naples
Détail du Faune endormi

Si vous avez aimé ces oeuvres érotiques, n’hésitez pas à flâner dans le musée. D’autres oeuvres   à la sensualité délicate sont disséminées dans le musée. Comme ce Faune endormi qui semble profondément plongé dans un rêve érotique ou la célèbre Vénus Callipyge, qui vous dévoile (innocemment ?) ses fesses.

Vénus Callipyge au Musée archéologique de Naples
Vénus Callipyge

Dans la collection Farnèse, il y aussi l’ambigu Dionysos et Eros, qui peut prêter à plusieurs interprétations.

Dionysos et Eros, Collection Farnèse au Musée archéologique de Naples
Dionysos et Eros

Art érotique à Pompéi

Fresque érotique du lupanar de Pompéi
Fresque du lupanar

Pour terminer cet article, retournons à Pompéi. Le lupanar est un des endroits du site les plus recherchés par les touristes, mais c’est loin d’être le plus érotique. Cette petite maison est plutôt sinistre. Ses fameuses fresques érotiques sont très petites et très abîmées. Situées en hauteur, vous devrez risquer le torticolis pour les admirer.

Scène érotique de la Villa des Mystères à Pompéi
Fresque intrigante de la Villa des Mystères

Bien plus excitante et troublante est la Villa des Mystères. Rien que le nom vous fait rêver et l’intérieur est à la hauteur de l’attente suscitée. Sans être explicites, ses fresques remarquables excitent votre imagination et vous séduisent par leur richesse et leur délicatesse.

Statue de Priape en marbre, casa dei Vettii, à Pompéi

Mention spéciale aussi à la Casa dei Vetti, avec ses fresques inspirées de scènes mythologiques et ses représentations de Priape.

Erotisme et imaginaire

Ce qui me séduit finalement dans ces oeuvres n’est pas tant leur caractère érotique que les histoires qu’elles racontent. Des récits intimistes de couples amoureux ou des scènes épiques où se mêlent divinités et créatures fantastiques. Des contes et des images bizarres qui vous déconcertent, vous surprennent et vous amusent.

Scène érotique en mosaïque de Pompéi, au musée archéologique de Naples
Scène érotique en mosaïque

Toutes ces histoires ont excité l’imagination des artistes, les ont inspiré et les ont poussé à déployer tout leur talent. Ils ont sculpté dans le marbre ou immortalisé sur les murs des maisons la sensualité de ces personnages, ces gens ordinaires, ces dieux, ces satyres ou ces créatures étranges. Ils ont façonnés ces objets de la vie quotidienne qui ont accompagné l’existence des habitants de Pompéi.

Mars et Vénus (détail d'une fresque de Pompéi), au Musée archéologique de Naples
Mars et Vénus (détail)

A travers ces objets et ces oeuvres, vous découvrez que ces habitants n’étaient guère différents de nous. Ils aimaient les plaisirs simples. Les bons repas, le vin, l’amour, les fêtes, les rencontres intimistes,… Carpe diem !

Et vous, avez-vous aimé ces oeuvres ? Avez-vous été choqué, amusé, inspiré ? Quelle est votre pièce préférée ?

2 commentaires sur “Chefs-d’oeuvre de l’art coquin : le Cabinet secret de Pompéi

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :