Liège en noir et blanc – Chroniques du confinement #9

Nous vivons des temps incertains. Perdus entre le confinement et le déconfinement. Entre la peur du coronavirus et le désir éperdu de retrouver une vie normale.

Nous vivons dans un entre-deux, une bulle d’anormalité où se dessine un quotidien différent et un futur inquiétant.

Seul dans Liège (chroniques du confinement en noir et blanc)

Cette crise est difficile à vivre pour les artistes et créatifs, contraints à vivre au ralenti et inquiets devant les impacts de la crise économique qui s’annonce.

Tous ces sentiments contradictoires m’ont inspiré à revisiter les quelques photos que j’ai prises pendant le confinement sur un mode plus sombre.

Mes dernières sorties au centre de Liège se sont faites par des journées printanières ensoleillées et lumineuses. Cette lumière colorait d’un optimisme léger le surréalisme de ces images d’une ville vivant au ralenti.

A l'ombre des arbres : chroniques du confinement en noir et blanc

En décidant de traiter ces mêmes photos en noir et blanc, j’ai voulu voir où ce changement de direction artistique emmenait les images.

Dans la vidéo Ghost Liège, j’ai remixé les images vidéo, en noir et blanc, dans un montage plus poétique que narratif, en me focalisant sur l’absence de présence humaine dans la ville fantôme.

Pour les photos, ce n’est pas toujours les images sans personne qui m’ont le plus intéressé. Parfois, c’est les silhouettes qui m’ont guidé, avec leur mystère, leurs histoires évoquées.

Errer dans Liège (chroniques du confinement en noir et blanc)

Le noir et blanc impose son propre style, estompe des détails, renforce des ombres, souligne des contrastes. La temporalité glisse, l’ambiance se métamorphose.

Seul sur le boulevard (chroniques du confinement en noir et blanc)

Le noir et blanc trace un nouveau parcours à travers ces vues familières. Et tout en accentuant la profondeur des ombres, n’intensifie-t-il pas la lumière ?

Le Carré de Liège désert sous le soleil

Sans couleurs auxquelles se raccrocher, le regard s’égare dans le labyrinthe des images, rebondit de reflet en éclat de lumière à la recherche d’un chemin.

Magasins fermés dans le Carré de Liège : chroniques du confinement en noir et blanc

Rue du Pot d'Or (Liège) : chroniques du confinement en noir et blanc

Gomina dans le Carré (Liège) : chroniques du confinement en noir et blanc

Carré de lumière dans le Carré (Liège) : chroniques du confinement en noir et blanc

Au coin du Carré (Liège) : chroniques du confinement en noir et blanc

Au coin du Carré (Liège) : chroniques du confinement en noir et blanc

Des arbres et des hommes (Liège) : chroniques du confinement en noir et blanc

Saint-Martin et le boulevard de la Sauvenière : chroniques du confinement en noir et blanc

Volets baissés à Liège : chroniques du confinement en noir et blanc

A vous de me dire si vous préférez le noir et blanc ou la couleur.

9 commentaires sur “Liège en noir et blanc – Chroniques du confinement #9

Ajouter un commentaire

    1. Merci Michel. Une ville sans vie, c’est triste, c’est vrai. Mais en tant que photographe, ce genre de moments et d’ambiances m’ont toujours plus attiré que les foules. La vie revient, les villes vont s’animer à nouveau. Il faut juste un peu de patience et de prudence.

      J'aime

  1. Reportage très intéressant. Pour moi le noir et blanc ajoute à la tristesse de nos villes vides. J’aime la présence des silhouettes qui nous donnent un espoir… personnellement, le vide des rues au début du confinement ajoutait à l’inquiétude, presque une autre dimension !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :