Jeux pluvieux (comment photographier la pluie ?)

A Liège, les premiers jours de 2019 ont été particulièrement déprimants. De la pluie. Des ciels gris. Une lumière terne (pour ne pas dire une absence de lumière) qui délave les couleurs. Et encore de la pluie. Et toujours du gris.

Ce genre de météo est un tue-l’amour pour le photographe. Il faut une sacrée dose de courage pour sortir de chez soi et braver le froid et la pluie. Et quand bien même vous osez sortir, la mauvaise lumière et l’humidité rendent difficile les prises de vues. Quand une accalmie vous permet de sortir votre appareil, les images captées sont tristes, fades, déprimantes.

J’ai souffert d’une crise d’inspiration pendant cette période. Je venais d’acheter un nouvel appareil et pourtant, je n’avais pas envie de sortir l’essayer et je trouvais les premières photos moches ou sans intérêt.

Malgré tout, au coeur de ces moments sombres, j’ai pu prendre quelques bonnes photos. Voici donc quelques conseils pour jouer avec la pluie et les jours pluvieux, et en sortir des photos intéressantes.

1 Emporter un appareil au cas où…

Jeux pluvieux (photographier la pluie)
Le miroir de l’hiver (Grivegnée)

Emportez toujours un appareil quand vous sortez, même si vous n’avez pas l’intention a priori de prendre des photos. On ne sait jamais. Une éclaircie soudaine, un rayon de soleil, un détail inattendu pourraient vous faire regretter de ne pas avoir un appareil sous la main. Ainsi, en allant chercher ma fille à l’école, j’ai pu prendre cette photo. C’est un endroit qui a perdu un peu de mystère pour moi, mais le reflet des arbres dans l’eau a réveillé mon instinct photographique.

2 Arrêter la pluie en action

Jeux pluvieux (photographier la pluie)
Sous la drache (pluie battante) à Grivegnée

Les averses ont souvent un côté très cinématographique (pour ne pas dire photogénique) et donnent envie de sortir son appareil, surtout quand le soir est tombé. Attention toutefois à protéger votre matériel s’il n’est pas conçu pour résister à la pluie. Ce soir-là, surpris par l’averse en rentrant du travail, j’ai pu trouver un abri de fortune et photographier la pluie qui se déversait dans la rue, tout en restant (plus ou moins) au sec.

3 Aimer les nuit pluvieuses

Jeux pluvieux (photographier la pluie)
Crépuscule pluvieux (Grivegnée, Belgique)

En hiver, les jours pluvieux peuvent être ternes et délavés. Mais quand la nuit tombe (et elle tombe tôt), il est parfois possible de capter des ambiances intéressantes. Comme ce soir-là, un des premiers de l’année 2019, où les lumières de la rue et leurs reflets sur le sol mouillé offraient une sorte de contrepoint au ciel plombé et à l’obscurité tombante.

Jeux pluvieux (photographier la pluie)

 

4 Jouer avec les flaques

Jeux pluvieux (photographier la pluie)
Basket-ball et Miroir dans la boue

Quand je vois cette image, je pense à chaque fois aux chansons « Les miroirs dans la boue » et « Basketball » de William Sheller. Les flaques d’eau offrent un beau terrain de jeu au photographe, et pas seulement quand elles sont gelées. Elles lui donnent à la fois des possibilités graphiques à exploiter et amènent un élément d’étrangeté avec lequel s’amuser.

Jeux pluvieux (photographier la pluie)
Miroir de poche, au milieu de la Chartreuse.

5 Renforcer les ambiances sombres

Jeux pluvieux (photographier la pluie)
Le gant oublié… (parc de la Chartreuse, Liège)

Quand la lumière est trop mauvaise, il est vain d’essayer de photographier des images optimistes. Pourquoi alors ne pas utiliser le côté triste et sombre de l’image ou de la scène et y aller à fond dans le pessimiste et le déprimant. Il n’y a pas que les images lumineuses, joyeuses et colorées qui sont intéressantes. Les photographes peuvent prendre plaisir à créer des images sombres, déprimantes, inquiétantes, voire carrément effrayantes.

Jeux pluvieux (photographier la pluie)
La plaine de jeux maudite

Un objet oublié, un lieu décalé sont autant d’éléments qui peuvent créer une ambiance et image spéciales, malgré les conditions météo défavorables.

6 Retournez à la nature

Jeux pluvieux (photographier la pluie)
Lierre et roc (Fort de la Chartreuse)

Evidemment, l’hiver n’est pas la saison la plus propice pour photographier la nature et la forêt. « Tout est cassé, tout est mort », dirait Véronique Sanson. Pourtant, au détour du chemin, une scène ou un détail peut être la source d’une image intéressante. Même quand, comme moi, la photographie de nature n’est pas votre spécialité.

 

7 Changez vos habitudes

Jeux pluvieux (photographier la pluie)

Ne désespérez pas. Le soleil finit toujours par revenir. Ou la neige par venir jouer les trouble-fête. Ces moments pluvieux sont l’occasion de changer vos habitudes. Explorez des chemins différents. Regardez avec un autre point de vue différents. N’essayez pas de faire de « belles images » mais de capter d’autres ambiances, d’exprimer d’autres idées ou sentiments.

Profitez de la mauvaise météo pour trier vos images et pour développer toutes ces photos qui traînent sur vos disques ou vos cartes mémoire.

8 Amusez-vous

Jeux pluvieux (photographier la pluie)

Ne jetez pas tout de suite les images prises lors de ces jours gris. C’est l’occasion d’essayer d’autres traitements pour en faire ressortir la beauté cachée. Jouez avec les couleurs, la saturation, le contraste, la luminosité, le cadrage pour mettre en évidence les ambiances et les détails qui vous ont intéressé lors de la prise de vue et qui restent en retrait sur les images affichées sur votre écran. Il faut parfois tricher et s’éloigner de la réalité pour retranscrire le sentiment ou l’impression à l’origine de la photo.

Jeux pluvieux (photographier la pluie)

8 commentaires sur “Jeux pluvieux (comment photographier la pluie ?)

Ajouter un commentaire

  1. quand il pleut à Liège, je pleure au pied des Pyrénées, mais il ne faut pas m’en vouloir, mes pleurs se transforment en flocons de neige ! (mais c’est pas souvent que le phénomène se passe!)🐧

    J'aime

  2. Oui, joli exercice réussi ! j’apprécie aussi celle avec la pluie qui tombe, un vrai décor de film… et les flaques d’eau pour William Sheller 🙂 Merci pour les conseils !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :