Chronique d’un été pourri : pluie, photos et architecture à Liège

Nous n’avions pas beaucoup de projets pour cet été. Pas de grand projet de voyage à l’étranger. Même pas de projet concret de vacances. Plutôt l’envie de quelques balades improvisées pour continuer à découvrir notre jolie Belgique. D’un tourisme un peu « slow » au gré de nos envies et de l’humeur du moment.

C’était sans compter sur la pluie. Planifier quelque chose pendant l’été en Belgique, c’est jouer au poker. Un coup on gagne, un coup on perd. Un coup il fait beau, un coup il pleut. Cette année, le jeu était vraiment merdique. Toutes les mises étaient perdantes. Les vacances ont fait banqueroute et le moral a bu la tasse.

Cet été pourri a eu de drôles d’effets sur ma créativité. Je suis resté à la maison, à revisiter d’anciennes photos et à dessiner. Lors de nos rares sorties, entre deux averses, je n’avais pas trop d’inspiration pour de nouvelles photos. L’appareil est resté dans le sac. Nous ne sommes pas allé bien loin. Nous sommes restés à Liège.

En dépit de ce manque d’enthousiasme photographique, j’ai tout de même pris quelques photos, à l’improviste, avec mon smartphone, au fil de l’été. Voici donc une chronique de ce sinistre été pluvieux à travers ces quelques photos et quelques vidéos, toutes prises à l’iPhone.

Au début de juillet, on s’amusait de la météo presque équatoriale, qui alternait périodes ensoleillées et averses, en jouant à photographier les flaques autour du Fort de la Chartreuse. Quelques jours plus tard, on ne riait plus quand l’abondance des pluies a fait déborder les cours d’eau en région wallonne, provoquant des inondations dramatiques qui ont sinistré Liège et sa région.

La Meuse en crue, accalmie après les inondations
Le soleil revient après les inondations (la Meuse devant l’Aquarium à Liège)

Ces inondations et leurs conséquences ont donné le ton pour le reste de l’été. L’insouciance estivale, c’était terminé. La fête était gâchée.

Aussitôt après les inondations, la pluie s’est calmée. Elle a même cessé quelques jours. Le temps de constater l’ampleur des dégâts. Puis, les précipitations ont repris, avec assiduité et régularité, jusque la fin août.

Changements d’humeur

Ambiance sombre et pluvieuse à Liège

Quand il fait moche, c’est tout le visage de la ville qui s’assombrit. La grisaille des jours pluvieux fait ressortir tous les défauts, toutes les crevasses, toutes les rides urbaines. Elle enlaidit la ville et plombe le moral de ses habitants.

Il suffit d’une éclaircie pour sortir de la dépression. Soudain l’humeur de la ville change. Son expression s’éclaire. Un grand sourire apparaît et l’espoir renaît.

Eclaircie (place du XX août à Liège)

Retour au cinéma

Les néons du cinéma Churchill à Liège

La pluie, c’est une bonne excuse pour aller au cinéma. Cet été, il n’y avait pas besoin d’excuse, tant l’envie était bien là après tous ces mois de fermeture, de disette culturelle et de confinement.

J’ai pris ces deux photos en attendant le début de la séance, au cinéma Churchill, un cinéma d’art et d’essai installé dans un beau bâtiment Art Nouveau. Ce jour-là, c’était les « Deux Alfred », une amusante comédie de Bruno Podalydès, qui tourne en dérision l’esprit start up et la société hyper connectée.

Aller au cinéma quand il pleut à Liège

Une ville en construction

Chantier de construction près de la tour des Finances à Liège

A Liège, les chantiers se sont multipliés. Les travaux d’aménagement du tram ont transformé les rues en gruyère et la mobilité en casse-tête. D’autres travaux de rénovation et de construction d’envergure en cours promettent de remodeler le visage de la ville. Brique après brique, la ville se déconstruit et se reconstruit, comme un gigantesque jeu de LEGO.

Le quartier des Guillemins est en pleine métamorphose. De nouveaux immeubles sont en phase finale de construction au pied de la Tour des Finances.

Construction de nouveaux immeubles près de la tour des Finances (Liège)

J’ai photographié ces nouvelles architecture en cours d’élaboration avec un mélange de fascination et de répulsion. L’ensemble m’a fait penser à l’assemblage d’un Golgoth, d’un gigantesque robot transformable, autant rutilant que terrifiant. La géométrie des formes m’a séduit tandis que la froideur et la masse écrasante de la chose me laissait perplexe.

Mobilité en évolution

Trotinettes et scooters sous la pluie, à Liège
Trottinettes sous la pluie

Les inondations ont eu de lourdes conséquences sur Liège et sa région. Ajoutez-y les travaux du tram et les déplacements sont devenus un drame quotidien dans une ville qui n’est pas réputée pour la fluidité de son trafic automobile.

Pourtant, Liège a entamé une transition vers une mobilité plus douce, avec des aménagements pour les vélos et la multiplication des trottinettes.

Les trottinettes font à présent partie intégrante du paysage urbain. Il y avait quelque chose d’un peu triste à les voir abandonnées ainsi sous la pluie. Cette vision mélancolique contrastait avec cette trottinette plutôt fière devant la gare de Liège-Guillemins, composant une image symbolique de l’intermodalité des transports urbains.

Trottinette devant la gare de Liège-Guillemins

Une oasis dans le béton

Arbres et verdure, place Xavier Neujean

Ces dernières années, Liège se reverdit. Différentes initiatives ont facilité le retour des arbres et de la verdure dans cet univers de béton. Ces touches de vert vivant sont bienvenues au milieu de tout ce morne gris urbain. La pluie de cet été a fait prospérer toute cette végétation. Les hauts arbres de place Xavier Neujean amènent un peu de fraîcheur et de désordre dans le cadre très art déco de la Cité miroir.

Dans la cour du cinéma Sauvenière à Liège

Dans la cour de la Brasserie Sauvenière, rendez-vous des cinéphiles, j’ai aimé ces plantations qui semblaient pousser à même les murs de béton, sous un coin de ciel momentanément bleu.

Vers le soleil

balade au pied de la Tour des Finances à Liège

Il n’a pas plu tous les jours cet été, mais les jours sans pluie étaient l’exception plutôt que la règle. Ajoutez-y une météo imprévisible, et les balades étaient difficiles à organiser. Alors on prend ce que la météo nous offre. On profite de la moindre éclaircie, de chaque rayon de soleil.

Alors que septembre revenait, que les enfants rentraient en classe, le soleil facétieux est revenu. C’est comme si l’été démarrait enfin.

La série se termine avec cette photo matinale, prise pendant la balade du chien, qui annonce déjà la douce lumière dorée de l’automne. Et si c’était le début d’un nouvel été indien ?

Un matin lumineux de fin d'été à la Chartreuse

Epilogue

De façon imprévue, cette chronique d’un été pourri s’est transformée en balade à Liège. Une balade, iPhone à la main, où l’architecture tient une belle place. Ce n’était pas non plus prémédité. Comme quoi, la pluie parfois a parfois de jolies conséquences créatives.

12 commentaires sur “Chronique d’un été pourri : pluie, photos et architecture à Liège

Ajouter un commentaire

  1. Joli reportage malgré le temps pourri ! Heureusement, il y a l’humour belge 😉 qui permet de surmonter les difficultés !
    En France aussi, l’été a été pourri. Il fallait choisir juin ou début septembre…mais c’était aussi quitte ou double au moment du départ !!! Bel automne 🌞😎

    Aimé par 1 personne

    1. Le centre ville a été épargné de justesse par les inondations. C’est surtout la périphérie et la région qui ont subi le plus de dégâts. Ils sont toujours visibles. Il y a encore des gens sans gaz, des maisons inhabitables. Certaines devront être démolies, d’autres rénovées de fond en comble. A certains endroits, on voit encore les traces de la catastrophe. Bref, il faudra longtemps pour que tout cela ne soit plus qu’un souvenir.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :